Un accident nucléaire en France coûterait 430 milliards d'euros

jeudi 7 février 2013 11h30
 

par Michel Rose

SAINT-PAUL-LEZ-DURANCE, Bouches-du-Rhône (Reuters) - Un accident similaire à la catastrophe de Fukushima au Japon pourrait coûter à la France quelque 430 milliards d'euros, soit l'équivalent de 20% de son PIB, selon une étude de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).

Environ 100.000 personnes pourraient être déplacées en cas d'accident majeur sur l'un des 58 réacteurs français et de contamination radioactive de l'environnement, entraînant une destruction des cultures et des coupures massives de courant.

"Un accident majeur aurait des conséquences terribles, mais il va bien falloir s'en occuper, le pays ne va pas être annihilé pour autant, et donc il faut en parler, mais c'est difficile", a déclaré Jacques Repussard, directeur général de l'IRSN, qui présentait à Cadarache (Bouches-du-Rhône) une étude sur l'impact financier d'une crise nucléaire.

Un accident aurait aussi un impact sur les exportations françaises et sur le tourisme, le plus important au monde en nombre de visiteurs, a souligné l'institut.

"Les coûts d'image seraient considérables, aussi élevés que les coûts radiologiques", a souligné Patrick Momal, économiste à l'IRSN, responsable de cette étude présentée sur le site du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) de Cadarache.

"Le tourisme est une activité importante en France et les coûts directs n'affecteraient pas seulement la région touchée, mais le pays tout entier", a-t-il ajouté.

Même en dehors de la zone contaminée, les stars de la gastronomie française à l'exportation, comme le vin, susciteraient la crainte des consommateurs étrangers, note l'IRSN.

"VENTS FAVORABLES"   Suite...

 
LE NUCLÉAIRE EN FRANCE