Le pétrolier français détourné au large d'Abidjan relâché

mercredi 6 février 2013 11h31
 

ABIDJAN (Reuters) - Le "Gascogne", pétrolier appartenant à la société française Sea-Tankers et battant pavillon luxembourgeois, qui avait été détourné au large de la Côte d'Ivoire, a été relâché et ses 17 membres d'équipage sont sains et saufs, a annoncé mercredi son propriétaire.

Sea-Tankers avait perdu contact avec son navire dimanche matin.

Dans un communiqué, cette société précise que deux marins ont tout de même été blessés mais qu'ils sont désormais pris en charge.

Le ministère français des Affaires étrangères a confirmé l'information.

Le "Gascogne" avait été conduit dans la région de Forcados, au Nigeria et siphonné de 200 tonnes de fuel, a précisé un porte-parole du Quai d'Orsay.

"Il y a deux blessés pas trop graves et pas d'otages", a-t-il dit, précisant que le navire faisait route vers Lomé, au Togo.

Le navire était affrété par le transporteur sud-coréen SK Shipping.

Les 17 membres d'équipage à bord étaient sept Togolais, quatre Béninois, deux Sénégalais, deux Ivoiriens, un Sud-Coréen et un Chinois, selon Bertin Koffi Tano, responsable ivoirien des affaires maritimes.

Joe Bavier, avec Gérard Bon à Paris, Bertrand Boucey pour le service français