Une enquête préliminaire vise le groupe Hersant

mardi 5 février 2013 12h09
 

PARIS (Reuters) - Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire sur le Groupe Hersant Média (GHM), qui vient de céder la Provence et Nice-Matin à l'homme d'affaires Bernard Tapie, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

La justice a été saisie dès le mois de décembre par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, lui-même alerté par le comité interministériel de restructuration (CIRI), selon Le Monde, daté de mercredi, qui a révélé l'information.

Les policiers de la brigade financière sont saisis de présomptions d'abus de biens sociaux au préjudice de sociétés du groupe GHM, dit-on de source judiciaire.

L'enquête porte sur des flux financiers suspects entre GHM, avant la reprise des journaux du Sud par Bernard Tapie, et le Golf Robert Hersant de Nantilly (Eure-et-Loir), ajoute-t-on.

Le député socialiste de Marseille Patrick Mennucci veut créer une commission d'enquête parlementaire sur les conditions de l'acquisition des journaux du pôle sud par Bernard Tapie, associé à la famille Hersant.

Une enquête préliminaire n'empêche pas la création d'une commission d'enquête. En revanche, l'ouverture d'une information judiciaire obligerait les députés à cesser leurs travaux.

Bernard Tapie a qualifié la démarche de Patrick Mennucci de "tartufferie".

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

 
Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire sur le Groupe Hersant Média (GHM), qui vient de céder la Provence et Nice-Matin à Bernard Tapie. L'enquête porte sur des flux financiers suspects, avant la reprise des journaux du Sud par l'homme d'affaires, entre GHM et le Golf Robert Hersant de Nantilly (Eure-et-Loir). /Photo prise le 20 décembre 2012/REUTERS/Jean-Paul Pélissier