Les rebelles touaregs du Mali détiennent deux chefs islamistes

lundi 4 février 2013 14h55
 

par Cheikh Diouara

KIDAL, Mali (Reuters) - Les rebelles touaregs du nord du Mali ont dit lundi avoir capturé deux chefs islamistes qui fuyaient les bombardements de l'aviation française près de la frontière algérienne.

Mohamed Moussa Ag Mohamed, membre du groupe Ansar Dine, était responsable de l'application de la charia, la loi islamique, à Tombouctou jusqu'à ce que la ville sainte soit reprise par les forces maliennes et françaises.

L'autre captif, Oumeini Ould Baba Akhmed, serait responsable de l'enlèvement d'un otage français revendiqué par le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao).

"Nous avons poursuivi un convoi islamiste près de la frontière et avons arrêté deux hommes avant-hier (samedi, NDLR)", a déclaré Ibrahim Ag Assaleh, un porte-parole du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), le mouvement indépendantiste touareg un temps allié aux islamistes.

"Ils ont été interrogés et envoyés à Kidal", a-t-il ajouté à Ouagadougou, au Burkina Faso.

Au surlendemain de la visite de François Hollande au Mali, l'aviation française de l'opération Serval a poursuivi ses bombardements sur des bases arrière des groupes djihadistes dans le nord-est du pays, près de la frontière avec l'Algérie.

"Il s'agit de détruire leurs bases arrière, leurs dépôts parce qu'il faut bien comprendre qu'ils se sont réfugiés dans le nord et nord-est du pays et ils ne peuvent rester là-bas durablement que s'ils ont des moyens de ravitaillement et l'armée est en train de saper ça", a expliqué le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, lundi sur France Inter.

PAS D'ÉLECTIONS SANS ACCORD DE PAIX   Suite...