February 3, 2013 / 5:03 PM / 4 years ago

Six Nations: la France tourmentée par ses démons italiens

4 MINUTES DE LECTURE

La déception du Français Romain Taofifenua après la défaite 23-18 du XV tricolore contre l'Italie, à Rome. Les hommes de Philippe Saint-André, qui sortaient d'une belle tournée d'automne, ont raté leur entrée dans le Tournoi des Six Nations. /Photo prise le 3 février 2013/Alessandro Bianchi

ROME (Reuters) - Comme en 2011, la France a chuté 23-18 dimanche en Italie, au stade olympique de Rome, lors de son entrée en lice dans le Tournoi des Six Nations.

Le XV de France de Philippe Saint-André, qui restait sur quatre victoires consécutives, notamment face à l'Australie et l'Argentine, n'a jamais réussi à poser son rugby face à des Italiens aussi joueurs en attaque qu'enragés en défense.

Surpris par un essai de Sergio Parisse dès la cinquième minute, dominés pendant la moitié de la première période, les Bleus sont pourtant repassés devant (18-13 à la pause) avant de perdre le fil en fin de match.

"On leur donne beaucoup le match sur nos imprécisions offensives et défensives", a reconnu l'ouvreur Frédéric Michalak sur France 2.

Depuis 2000 et l'entrée de l'Italie dans le Tournoi, la France n'avait perdu qu'une seule fois, 22-21 il y a deux ans au Stade Flaminio, déjà à Rome.

départ Canon

Les craintes de Philippe Saint-André, qui disait se méfier des Italiens, se sont avérées justifiées dès l'entame avec l'essai de Sergio Parisse consécutif à une longue séquence de jeu et une percée de l'ouvreur Luciano Orquera (5e).

Outre la transformation, Orquera a ajouté un drop et une pénalité pour récompenser le beau volume de jeu déployé par son équipe lors des 20 premières minutes (13-5).

"On a gagné avec un rugby différent. On mérite largement la victoire, plus qu'en 2011. Sur le terrain, on est vite entré en action, on a joué notre rugby, on a contre-attaqué à la main et on n'a pas tapé au pied comme avant", a jugé le capitaine Sergio Parisse.

Dans ce temps fort italien, les Français ont tout de même réussi à s'illustrer sur leur seule attaque. Après plusieurs temps de jeu, Picamoles a passé la ligne d'essai en force (10e).

Loin d'être découragés par de premières tentatives maladroites, les arrières français ont fissuré la défense italienne. Fall a conclu une percée de Yoann Huget relayée par Florian Fritz (34e).

Avec la transformation de Michalak, le quinze français est passé devant à la pause (15-13).

Sans Solution

Après une nouvelle pénalité de Michalak, les Italiens ont contré les Français sur 90 mètres pour repasser devant grâce à un essai du pilier Martin Castrogiovanni, transformé par Orquera (20-18).

Juste avant, le demi de mêlée Maxime Machenaud avait perdu le ballon à quelques mètres de l'en-but italien, illustration de ces imprécisions déplorées par son compère de la charnière.

Les Transalpins transcendés ont trouvé un second souffle pour dominer les Français dans les impacts et la possession de balle. Le drop de Kristopher Burton leur a offert un nouvel écart décisif à dix minutes de la fin.

"On a marqué les points quand il fallait", a résumé Parisse. "On a renversé la partie sur la fin et on est très content du contenu", a renchéri le sélectionneur français de l'Italie Jacques Brunel.

Malgré les renforts de Morgan Parra et Mathieu Bastareaud, le XV français, orphelin de Pascal Papé, capitaine sorti sur blessure juste avant l'heure de jeu, n'a pas retrouvé son rugby flamboyant de novembre, qui lui avait permis de mater l'Australie.

En supériorité numérique sur la dernière action après le carton jaune de Davide Giazzon, les Bleus ont buté sur le mur italien, comme un symbole de leur impuissance du jour.

L'Italie rejoint au classement les Irlandais, vainqueurs 30-22 au Pays de Galles samedi, et les Anglais, victorieux de l'Ecosse 38-18. La France est déjà en retard avant de recevoir les Gallois, samedi prochain au Stade de France.

Mathieu Baratas, édité par Grégory Blachier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below