Nouvel appel à la grève contre la réforme des rythmes scolaires

vendredi 1 février 2013 18h04
 

PARIS (Reuters) - Le principal syndicat du primaire, le SNUipp-FSU, appelle à une grève nationale le 12 février pour réclamer le report à 2014 de l'entrée en vigueur de la réforme des rythmes scolaires qui prévoit le passage à la semaine de quatre jours et demi.

Le 22 janvier, quelque 90% des enseignants d'école primaire à Paris avaient fait grève pour protester contre l'entrée en vigueur à la rentrée 2013 de cette réforme contenue dans le projet de loi sur la refondation de l'école.

"Oui à une réforme des rythmes, mais réussie pour les élèves et construite avec les enseignants", écrit le syndicat sur son site internet. "Le décret d'aménagement du temps scolaire doit être revu, les conseils d'école consultés. Il faut se donner le temps de penser une vraie réforme et de construire les conditions de sa réussite dans les écoles en s'appuyant sur les enseignants."

L'entrée en vigueur de la réforme au niveau national est officiellement fixée à la rentrée 2013. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a annoncé que les communes auraient toutefois jusqu'à fin mars pour demander un report d'un an de la réforme, soit à la rentrée 2014.

La réforme prévoit de fixer à 5h30 la durée maximale de la journée de classe (contre 6h actuellement), à 3h30 celle de la demi-journée et à 1h30 la durée minimale de la pause à la mi-journée. L'enseignement sera dispensé dans le cadre d'une semaine de neuf demi-journées incluant le mercredi matin et des activités pédagogiques s'ajouteront aux 24 heures d'enseignement hebdomadaire.

Les syndicats dénoncent entre autres un nombre insuffisant d'animateurs formés avant septembre pour gérer les activités périscolaires et redoutent des inégalités croissantes entre les écoles concernant ces activités.

Le gouvernement a annoncé le déblocage d'un fonds spécifique de 250 millions d'euros en 2013 pour aider les collectivités à financer la prise en charge des enfants pendant les heures réaménagées par la réforme.

Marine Pennetier, édité par Gilles Trequesser

 
Le principal syndicat du primaire, le SNUipp-FSU, appelle à une grève nationale le 12 février pour réclamer le report à 2014 de l'entrée en vigueur de la réforme des rythmes scolaires qui prévoit le passage à la semaine de quatre jours et demi. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul Pélissier