Maurice Agnelet est sorti de prison

vendredi 1 février 2013 13h18
 

MAUZAC, Dordogne (Reuters) - Maurice Agnelet est sorti vendredi du centre de détention de Mauzac, en Dordogne, où il était incarcéré pour le meurtre d'Agnès Le Roux, héritière d'un grand casino niçois.

Condamné en 2007 à 20 ans de prison, il sera de nouveau jugé lors d'un troisième procès qui se tiendra devant la Cour d'assises de Rennes.

La Commission de révision de la Cour de cassation en a décidé ainsi jeudi, ordonnant par ailleurs sa remise en liberté immédiate. Il est sorti peu avant midi vendredi dans la voiture de son avocat.

"Il souhaite se reposer, rentrer chez lui et ne pas faire de déclaration", a dit à la presse son avocat, Me François Saint-Pierre.

La Commission de révision avait été saisie par l'avocat de Maurice Agnelet suite à la condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l'homme pour procédure inéquitable le concernant.

Âgé de 74 ans, Maurice Agnelet a toujours nié l'assassinat de son ancienne maîtresse, qui a disparu en 1977 et dont il avait d'abord été l'avocat dans le cadre d'une procédure de divorce.

Cette affaire reste mystérieuse, 35 ans après les faits, la victime présumée n'ayant jamais été retrouvée.

Maurice Agnelet avait d'abord bénéficié d'un non-lieu, puis d'un acquittement prononcé en 2006 à Nice, avant d'être condamné en appel en 2007 à 20 ans de prison à Aix-en-Provence.

Un pourvoi en cassation avait été rejeté en 2008 et, en septembre dernier, la justice avait refusé une demande de révision du procès, jusqu'à l'arrêt, le 10 janvier, de la Cour européenne.

Régis Duvignau, avec Chine Labbé à Paris, édité par Yves Clarisse

 
Maurice Agnelet est sorti vendredi du centre de détention de Mauzac, en Dordogne, où il était incarcéré pour le meurtre d'Agnès Le Roux, héritière d'un grand casino niçois. /Photo prise le 1er février 2013/REUTERS/Régis Duvignau