L'accord sur l'emploi au conseil des ministres le 6 mars

mercredi 30 janvier 2013 16h13
 

PARIS (Reuters) - L'accord entre les partenaires sociaux sur la "sécurisation du travail" sera examiné le 6 mars en conseil des ministres, a annoncé mercredi le gouvernement, qui juge que ce texte permet de lutter efficacement contre les licenciements dits boursiers.

De nombreux syndicalistes réclament au gouvernement une loi pour interdire aux entreprises qui font des bénéfices de licencier, une demande qui pour l'heure n'est pas envisagée par le pouvoir exécutif.

Ce mouvement de colère émanant d'une vingtaine de sociétés menacées fait figure de test sur sa gauche pour l'exécutif socialiste, attendu en priorité sur les dossiers économiques et sociaux alors que le chômage explose.

"Un certain nombre de réponses à la question des licenciements boursiers sont d'ores et déjà contenues dans l'accord conclu par les partenaires sociaux et qui devrait être transcrit dans la loi", a expliqué la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

La CFDT a soutenu mardi l'interprétation du gouvernement en indiquant que l'accord sur l'emploi constituait "une bonne base" pour lutter contre les licenciements boursiers.

Si la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC ont validé le 11 janvier avec les organisations patronales l'accord de "sécurisation de travail", la CGT et FO dénoncent ce texte comme une régression du droit des travailleurs.

Le gouvernement a promis de transposer en loi le plus fidèlement possible l'accord entre les partenaires sociaux malgré les critiques du Front de gauche et d'une partie de l'aile gauche du Parti socialiste.

François Hollande, dans ses 60 engagements de campagne, avait promis de renchérir le coût des licenciements des entreprises qui versent des dividendes ou qui procèdent à des rachats de leurs propres actions.

Le gouvernement a par ailleurs laissé le soin aux députés socialistes de préparer un projet de loi permettant la reprise de sites rentables dont des entreprises veulent se défaire, une autre promesse de campagne du président de la République.

Julien Ponthus et Yann Le Guernigou, édité par Gilles Trequesser

 
L'accord entre les partenaires sociaux sur la "sécurisation du travail" sera examiné le 6 mars en conseil des ministres, a annoncé mercredi le gouvernement, qui juge que ce texte permet de lutter efficacement contre les licenciements dits boursiers. /Photo d'archives/REUTERS