L'armée française contrôle l'aéroport de Kidal, au Mali

mercredi 30 janvier 2013 18h34
 

DAKAR/PARIS (Reuters) - Les forces françaises ont pris le contrôle de l'aéroport de Kidal, dernier bastion des groupes islamistes armés actifs dans le nord du Mali, ce qui permet à la France d'envisager à terme une réduction de son dispositif militaire.

"Nous avons repris l'aéroport de Kidal" dans la nuit de mardi à mercredi, a confirmé le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian devant la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.

L'armée française reste toutefois bloquée à l'intérieur de l'aéroport en raison d'une tempête de sable, a-t-il ajouté.

Selon le président de l'assemblée régionale de Kidal, Haminy Belco Maiga, les forces françaises sont arrivées à Kidal mardi en fin de soirée et ont "déployé quatre avions et des hélicoptères."

Les forces françaises et maliennes ont repris ce week-end et lundi Gao et Tombouctou, plus au sud, ce qui leur a redonné le contrôle de l'ensemble de la boucle du Niger.

La reconquête de Kidal, dernière grande ville du Nord-Mali, va marquer un changement de nature des opérations, estime François Heisbourg, spécialiste des questions stratégiques.

"On va entrer dans une phase dominée par la stabilisation de la situation pour permettre le déploiement de la force africaine", a-t-il déclaré à Reuters. "C'est le moment le plus compliqué parce qu'on change de priorité et d'outil."

Jean-Yves Le Drian a pour sa part souligné que la situation à Kidal n'était pas la même que dans les villes du Sud.

"Nous sommes à Kidal dans une situation particulière parce que la population ethnique n'est pas la même que celle du Sud et nous avons fait en sorte d'avoir avec les représentants du monde touareg sur Kidal des relations de bonne intelligence", a-t-il dit.   Suite...

 
L’ARMÉE FRANÇAISE CONTRÔLE L’AÉROPORT DE LA VILLE MALIENNE DE KIDAL