Civitas prie contre le mariage gay près de l'Assemblée

mardi 29 janvier 2013 23h14
 

PARIS (Reuters) - Deux cents à 300 personnes se sont rassemblées mardi soir pour une prière commune aux abords de l'Assemblée nationale, à l'appel de l'institut Civitas, afin de dénoncer le projet de loi instituant le mariage pour les couples homosexuels.

L'organisation, proche des catholiques intégristes, avait participé à la manifestation parisienne du 13 janvier contre le mariage gay.

Elle appelait mardi à manifester contre "les forces du mal" et contre cette réforme "contre nature".

Les manifestants priaient devant une croix et une statue de la Vierge, encadrés par un important dispositif policier.

L'examen du projet de loi pour le "mariage pour tous" a début mardi à l'Assemblée.

"Aujourd'hui, il y a lieu de prendre en considération la réalité d'une mobilisation des catholiques de France et, de jour en jour, nous allons montrer que cette mobilisation est persévérante, que si François Hollande est obstiné, les catholiques, eux, sont persévérants", a déclaré à Reuters Alain Escada, le président de Civitas.

"Ce soir, nous organisons une veillée de prières parce que, en tant que catholiques, nous considérons qu'au-delà de tous les moyens naturels qui consistent à manifester, à écrire aux parlementaires, il y a de façon tout à fait cohérente la nécessité pour les catholiques de recourir à Dieu, de le prier de nous préserver de ces lois iniques dénaturant le mariage et la parenté", a-t-il poursuivi.

La Gauche Forte, nouveau club créé par le député socialiste Yann Galut, a dénoncé dans un communiqué une "initiative illégale et antirépublicaine", rappelant qu'une loi interdit les cérémonies religieuses dans la rue.

Le président du groupe UMP de l'Assemblée, Christian Jacob, a lui aussi critiqué la tenue de cette veillée de prières. "Il y a des lieux appropriés pour le culte, la rue n'est pas un lieu approprié", a-t-il dit à Reuters.

Emile Picy, édité par Sophie Louet

 
Deux cents à 300 personnes se sont rassemblées mardi soir pour une prière commune aux abords de l'Assemblée nationale, à l'appel de l'institut Civitas -une organisation proche des catholiques intégristes- afin de dénoncer le projet de loi instituant le mariage pour les couples homosexuels. /Photo prise le 29 janvier 2013/REUTERS/Gonzalo Fuentes