Le débat sur le mariage homosexuel de la rue à l'Assemblée

mardi 29 janvier 2013 19h01
 

PARIS (Reuters) - Partisans et adversaires du mariage et de l'adoption pour les couples homosexuels ont entamé mardi un débat marathon à l'Assemblée nationale sur la réforme sociétale la plus importante depuis l'abolition de la peine de mort en 1981.

Les opposants au projet de loi, qui ont gagné la bataille de la rue en faisant défiler trois fois plus de personnes que les pro-mariage gay, ne se font guère d'illusions sur leurs chances de remporter le même succès à l'Assemblée.

La majorité de gauche est en effet solide sur ce dossier, ce qui n'empêchera pas l'opposition de mener une guérilla parlementaire en défendant plus de 5.000 amendements pendant les deux semaines - week-ends compris - que durera le débat qui s'achèvera le 12 février par un vote solennel sur le texte.

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, dont la loi portera le nom une fois adoptée, a, lors de l'ouverture du débat, apostrophé l'opposition qui conserve selon elle "le regard obstinément rivé vers le passé".

"Vous avez choisi de protester contre la reconnaissance des droits de ces couples, c'est votre affaire. Nous, nous sommes fiers de ce que nous faisons", a-t-elle dit.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s'est déclaré certain, lors de la séance de questions au gouvernement, "qu'à la fin du débat une large majorité de parlementaires adoptera cette réforme pour plus d'égalité entre les hommes et les femmes".

"Ce n'est pas l'institution du mariage que l'on va affaiblir, on va l'élargir et la renforcer", a-t-il ajouté.

Rappelant le houleux débat parlementaire sur le Pacs, il y a 15 ans, le Premier ministre a estimé que les esprits allaient évoluer dans le camp des opposants au "mariage pour tous".

"Je prends le pari que demain, mesdames et messieurs les députés de l'opposition, beaucoup d'entre vous viendront me dire 'oui c'est une avancée, vous avez bien fait de le faire'".   Suite...

 
La ministre de la Justice, Christiane Taubira. Partisans et adversaires du mariage et de l'adoption pour les couples homosexuels ont entamé mardi un débat marathon à l'Assemblée nationale sur la réforme sociétale la plus importante depuis l'abolition de la peine de mort en 1981. /Photo prise le 29 janvier 2013/REUTERS/Charles Platiau