Des enfants roms scolarisés dans les locaux de la police

lundi 28 janvier 2013 19h00
 

SAINT-FONS, Rhône (Reuters) - Une vingtaine d'enfants roms âgés de 6 à 12 ans sont scolarisés depuis la mi-novembre dans une salle aménagée dans les locaux abritant les services de police municipale et nationale, provoquant l'indignation des associations qui les défendent.

La sénatrice-maire socialiste de cette commune de la banlieue lyonnaise qui compte sur son territoire plus d'une centaine de Roms installés dans des campements sauvages le long du périphérique a trouvé cette solution après avoir refusé l'inscription des enfants dans les écoles de la commune.

Les associations humanitaires dénoncent cette situation qu'elles jugent contraire aux principes d'intégration.

"Alors que l'école devrait être un facteur d'intégration, certains responsables ont décidé d'en faire un facteur d'exclusion", estime le Mrap du département du Rhône, qui dénonce "une nouvelle forme de discrimination".

Le Mouvement demande "la scolarisation effective de ces enfants dans une école et non dans un bâtiment de la police".

La ville de Saint-Fons avait demandé le 14 janvier à la justice l'expulsion de ces Roms. Celle-ci lui a été refusée en relevant le défaut de caractère d'urgence. Elle a accordé un délai supplémentaire de quatre mois aux occupants du site.

Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse