Mohamed Morsi déclare l'état d'urgence dans 3 villes

dimanche 27 janvier 2013 22h55
 

LE CAIRE (Reuters) - Le président égyptien Mohamed Morsi a déclaré dimanche soir l'état d'urgence pendant trente jours dans les villes de Suez, Ismaïlia et Port-Saïd, théâtres d'affrontements qui ont fait au moins 49 morts depuis quatre jours dans le pays.

"J'ai promis de ne pas prendre de mesures exceptionnelles à moins d'y être forcé, et c'est ce que je fais ici. J'annonce l'état d'urgence dans les villes d'Ismaïlia, de Suez et de Port-Saïd pendant une période de 30 jours", a déclaré Mohamed Morsi lors d'une allocution télévisée.

L'état d'urgence entrera en vigueur à partir de minuit, a-t-il ajouté.

Le président égyptien a également annoncé l'instauration d'un couvre-feu dans ces trois villes à partir de lundi, de 21H00 (19h00 GMT) à 06H00 (04H00 GMT).

"La protection de la nation relève de la responsabilité de tout un chacun. Nous ferons face à toute menace contre sa sécurité avec force et fermeté, dans le cadre de la loi", a déclaré Morsi.

Il a également présenté ses condoléances aux familles des victimes et appelé les principaux dirigeants politiques à un dialogue.

Peu après son allocution, le bureau de la présidence a appelé partisans et opposants au gouvernement, le chef de la gauche nassérienne Hamdine Sabahi, ainsi que l'ancien président de la Ligue arabe, Amr Moussa, à dialoguer lundi à 18H00 (16H00 GMT), au palais présidentiel du Caire.

NOUVELLES MANIFESTATIONS

L'annonce de l'état d'urgence a provoqué de nouvelles manifestations à Ismaïlia, où près de 200 personnes sont descendues dans les rues, selon un témoin.   Suite...

 
Le président égyptien Mohamed Morsi a déclaré dimanche soir l'état d'urgence pendant trente jours dans les villes de Suez, Ismaïlia et Port-Saïd, théâtres d'affrontements qui ont fait 46 morts depuis quatre jours dans le pays. /Photo prise le 2 juillet 2012/REUTERS/Amr Abdallah Dalsh