Quatre morts de plus à Port-Saïd, en Egypte

dimanche 27 janvier 2013 21h02
 

par Edmund Blair et Shaimaa Fayed

LE CAIRE (Reuters) - Quatre personnes ont été tuées dimanche à Port-Saïd, en Egypte, lors des obsèques des 33 victimes des violences de la veille dans cette ville portuaire sur la Méditerranée, a-t-on appris de source médicale.

Parmi elles, un jeune homme de dix-huit a succombé à une blessure par balle à la poitrine, a précisé le directeur des hôpitaux de Port-Saïd. Il a en outre fait état de 416 intoxications dues aux gaz lacrymogènes et de 17 blessés par balles dans les affrontements entre les forces de l'ordre et les milliers de manifestants rassemblés pour les obsèques.

Les émeutes de la veille ont éclaté après la condamnation à mort de 21 accusés, pour la plupart des habitants de Port-Saïd, jugés pour le drame survenu en février 2012 dans le stade de football de la ville, où 74 personnes avaient trouvé la mort.

Des appels à la vengeance et des slogans hostiles au président Mohamed Morsi ont retenti dimanche lors des obsèques.

Pour la quatrième journée consécutive, des heurts ont également éclaté aux abords de la place Tahrir, au Caire. Aux jets de pierres des manifestants répliquaient les tirs de grenades lacrymogènes des forces de l'ordre. Les opposants ont appelé à de nouvelles manifestations lundi.

La situation paraissait toutefois moins tendue que les jours précédents, avec 46 décès au total.

L'opposition laïque et libérale accuse Mohamed Morsi et les Frères musulmans dont il est issu de trahir les idéaux de la révolution de 2011 et d'entretenir la crise économique.

"Jusqu'à présent, aucun des objectifs de la révolution n'a été réalisé", a déploré Mohamed Sami, un manifestant interrogé place Tahrir. "Les prix augmentent. Le sang des Egyptiens coule dans la rue à cause du manque de considération et de la corruption et parce que les Frères musulmans dirigent l'Egypte en fonction de leurs propres intérêts."   Suite...

 
Retransmission TV desobsèques de trente-trois Egyptiens tués samedi lors de violences la veille dans la ville de Port-Saïd. Quatre autres personnes ont été tuées dimanche lors des obsèques. /Photo prise le 27 janvier 2013/REUTERS/Amr Abdallah Dalsh