Les forces franco-maliennes aux portes de Tombouctou

dimanche 27 janvier 2013 22h37
 

par Tiemoko Diallo

BAMAKO/PARIS (Reuters) - Les forces françaises et maliennes qui progressent rapidement vers le nord du Mali sont arrivées aux portes de Tombouctou, prise l'année dernière par les rebelles islamistes, a-t-on appris dimanche de source militaire malienne.

"Ils ont passé Niafounké et, depuis hier (samedi) soir, ils sont aux portes de Tombouctou", a-t-on précisé de même source.

Les militaires français et maliens se seraient arrêtés aux abords de la ville, classée au patrimoine mondiale de l'Unesco, pour mettre au point leur stratégie avant de pénétrer dans cet entrelacs de ruelles de pisé hérissé de mosquées et de monuments anciens. Ils n'auraient jusqu'ici rencontré aucune résistance.

"Tombouctou, c'est délicat. On n'y entre pas comme ça", a souligné le militaire malien, qui a requis l'anonymat.

A Paris, le ministère de la Défense s'est borné à déclarer que les forces françaises et maliennes continuaient à progresser vers Tombouctou "sans rencontrer de résistance".

Mais un Malien originaire de la ville a déclaré avoir reçu un message d'un ami resté sur place, qui dit avoir vu des membres des forces gouvernementales dans les rues.

Selon le militaire malien et au moins un habitant de Gao qui s'est rendu dans le sud de la ville, des "poches de résistance" des rebelles djihadistes subsistent et l'armée malienne procède à des fouilles maison par maison.

Les islamistes d'Ansar Dine et du Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), qui tiennent le nord Mali depuis avril, ont suscité une vague d'indignation mondiale en détruisant des mausolées soufis, qu'ils jugent impies.   Suite...

 
Un militaire malien sur une route entre Konna et Sévaré. Samedi, les forces françaises et maliennes ont repris Gao, la plus grande ville du Nord, et se trouvaient dimanche aux portes de Tombouctou. /Photo prise le 27 janvier 2013/REUTERS/Eric Gaillard