Quatre décès liés à une pilule contraceptive en France

dimanche 27 janvier 2013 16h28
 

PARIS (Reuters) - L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a fait état dimanche de quatre décès depuis 1987 en France liés à la prise de la pilule Diane 35, un médicament utilisé dans le traitement de l'acné mais aussi comme contraceptif oral.

En se fondant sur les déclarations des médecins depuis 25 ans, l'ANSM écrit dans un communiqué que "quatre décès sont imputables à une thrombose veineuse liée à Diane 35".

Au sujet de trois autres cas suspects, elle ajoute que "la cause du décès est liée à des pathologies sous-jacentes des patientes concernées".

Selon l'ANSM, qui remettra un rapport sur le sujet la semaine prochaine, environ 315.000 femmes utilisaient cette pilule ou ses génériques en France en 2012. Diane 35 est fabriquée par les laboratoires Bayer. Ce produit est autorisé dans 135 pays et commercialisé dans 116.

L'ANSM doit rendre ses conclusions sur les bénéfices et les risques de Diane 35 et de ses génériques dans les prochains jours.

Bertrand Boucey, édité par Emmanuel Jarry

 
L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a fait état de quatre décès depuis 1987 en France liés à la prise de la pilule Diane 35, un médicament utilisé dans le traitement de l'acné mais aussi comme contraceptif oral. /Photo d'archives/REUTERS