Nouvelle journée de violences meurtrières en Egypte

samedi 26 janvier 2013 21h01
 

par Yusri Mohamed et Yasmine Saleh

PORT-SAID/LE CAIRE (Reuters) - Trente personnes au moins ont été tuées samedi en Egypte lors d'une nouvelle journée d'émeutes provoquées par la condamnation à mort de 21 accusés au procès du drame du stade de football de Port-Saïd, au lendemain de violentes manifestations contre le pouvoir islamiste.

Les forces de l'ordre, appuyées par des véhicules blindés, se sont déployées dans les rues de Port-Saïd, ville située à l'embouchure du canal de Suez sur la Méditerranée. Le bilan des émeutes des deux derniers jours s'élève à 39 morts au moins.

Celles de samedi ont éclaté après la condamnation à mort de 21 hommes jugés coupables d'implication dans la mort de 74 personnes, essentiellement des supporters du club cairote d'Al Ahly, à l'issue d'un match de football contre l'équipe locale d'Al Masri dans le stade de Port-Saïd le 1er février 2012.

Ce jour-là, de nombreux spectateurs ont péri piétinés et des témoins ont rapporté que certaines victimes avaient été jetées du haut des tribunes.

Les "Ultras" d'Al Ahly ont joué un rôle important dans le soulèvement qui a mené à la chute du président Hosni Moubarak en 2011 et les supporters cairotes ont accusé le ministère de l'Intérieur d'avoir orchestré les incidents de Port-Saïd pour se venger. Le rapport d'une commission d'enquête parlementaire a renvoyé dos-à-dos les "Ultras" et les insuffisances des services de sécurité, dont le chef a été limogé.

Furieux que la responsabilité de ce drame soit imputée aux leurs, des habitants de Port-Saïd ont donné libre court à leur colère samedi dans les rues de la ville.

Des tirs ont été entendus aux abords de la prison où sont détenus la plupart des accusés. Des témoins ont vu des hommes prendre d'assaut deux commissariats. Des émeutiers ont incendié des pneus sur la chaussée et des colonnes de fumée noire se sont élevées au-dessus de la ville.

Outre les 30 décès dus pour la plupart à des blessures par balles, un responsable des hôpitaux de la ville a fait état de 300 blessés.   Suite...

 
Neuf personnes ont été tuées en Egypte, en majorité dans la ville de Suez, lors de violentes manifestations qui ont marqué le second anniversaire du soulèvement populaire qui a chassé Hosni Moubarak du pouvoir. /Photo prise le 25 janvier 2012/REUTERS/Amr Abdallah Dalsh