Le chômage s'est stabilisé en décembre, +10% en 2012

vendredi 25 janvier 2013 19h23
 

PARIS (Reuters) - Le chômage s'est stabilisé en décembre en France après 19 mois de hausse ininterrompue mais reste très près de ses plus hauts niveaux depuis près de 15 ans, selon les chiffres publiés vendredi par le ministère du Travail.

Les dernières statistiques sur le climat des affaires, très pessimistes, laissent penser que ce coup d'arrêt inattendu risque fort de ne pas durer, rendant le pari du gouvernement d'inverser la courbe du chômage à l'horizon de la fin 2013 toujours aussi incertain.

Dans un communiqué, le ministère du Travail a reconnu que, si la stabilité enregistrée en décembre était "appréciable", elle ne marquait pas pour autant "une inversion de la tendance à la hausse observée depuis 2008 et particulièrement marquée depuis un an et demi."

Sur l'ensemble de l'année 2012, le nombre de demandeurs d'emploi affiche une progression de 10,0% pour la catégorie A (ceux n'ayant exercé aucune activité), à 3.132.900 pour la France métropolitaine, soit 285.000 de plus qu'en décembre 2011 et un plus haut depuis janvier 1998.

En tenant compte des personnes exerçant une activité réduite (catégories B et C), la hausse est de 8,8%, à 4.627.600. En incluant l'Outre-mer, le nombre total de demandeurs d'emploi atteint 4.917.500.

Sur le seul mois de décembre, le nombre de demandeurs d'emploi n'a progressé que de 300 en catégorie A, alors qu'on restait sur des hausses importantes les mois précédents (+29.300 en novembre, +45.400 en octobre), et de 10.200 personnes (+0,2%), pour l'ensemble des catégories A, B et C.

Le mois a été marqué par une baisse de 0,3% du nombre de demandeurs d'emplois de catégorie A chez les hommes et une progression de 0,4% pour les femmes. Il est resté stable chez les moins de 25 ans et a baissé de 0,4% chez les 25-49 ans, mais il a augmenté de 1,0% chez les plus de 50 ans.

LES CHÔMEURS LONGUE DURÉE PLUS NOMBREUX

Cette dernière catégorie a enregistré un bond de 16,9% en 2012, contre +9,4% pour les moins de 25 ans et +7,8% pour les 25-49 ans.   Suite...

 
LE CHÔMAGE EN FRANCE