Heurts en Egypte pour le deuxième anniversaire de la révolution

vendredi 25 janvier 2013 22h15
 

par Ahmed Elshemi et Tom Perry

LE CAIRE (Reuters) - Des violences entre manifestants et forces de l'ordre ont éclaté vendredi à travers l'Egypte à l'occasion du deuxième anniversaire du déclenchement de la révolution ayant provoqué la chute d'Hosni Moubarak.

Cinq personnes, dont un membre des forces de sécurité, sont mortes dans une fusillade à Suez, a-t-on appris de sources médicales. Les témoins avancent des versions contradictoires au sujet de cet incident. Certains affirment que les forces de l'ordre ont riposté à des tirs d'hommes masqués.

Le ministère de l'Intérieur annonce pour sa part un bilan de 280 civils et 55 membres des forces de sécurité blessés à travers le pays.

Des milliers de manifestants, jeunes pour la plupart, se sont rassemblés pendant la journée sur la place Tahrir, au Caire, ainsi que dans plusieurs grandes villes d'Egypte à l'appel de l'opposition laïque et libérale au président Mohamed Morsi et aux Frères musulmans dont il est issu.

Les affrontements entre policiers et manifestants, qui ont commencé dans la nuit de jeudi à vendredi, ont continué durant la journée dans les rues avoisinant la place Tahrir. Des heurts ont également éclaté à Alexandrie, à Suez et à Port-Saïd.

Au Caire, avant le lever du jour, des manifestants ont jeté des cocktails Molotov, des pierres et des pétards contre un barrage de police qui barrait l'accès à des bâtiments gouvernementaux situés près de la place. Dans l'après-midi, l'atmosphère était encore chargée des fumées des gaz lacrymogènes tirés par la police.

Des ambulances ont transporté à l'hôpital un flux constant de blessés.

En fin d'après-midi, la police a également fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser quelques dizaines de manifestants qui tentaient de franchir le cordon de sécurité autour du palais présidentiel et aux abords du siège de la télévision publique, ont rapporté des témoins.   Suite...

 
Des milliers de manifestants se sont rassemblés vendredi sur la place Tahrir, au Caire, ainsi que dans plusieurs grandes villes d'Egypte à l'appel de l'opposition laïque et libérale au président Mohamed Morsi et aux Frères musulmans dont il est issu. Cinq personnes, dont un membre des forces de sécurité, sont mortes dans une fusillade à Suez, a-t-on appris de sources médicales. /Photo prise le 25 janvier 2013/REUTERS/Mohamed Abd El Ghany