Goodyear France pourrait fermer son usine d'Amiens-Nord

vendredi 25 janvier 2013 17h04
 

PARIS (Reuters) - La direction de Goodyear Dunlop France pourrait annoncer lors d'un comité central d'entreprise (CCE) le 31 janvier la fermeture, au plus tard fin 2014, de son usine d'Amiens-Nord (Somme), a-t-on appris vendredi de source gouvernementale.

Cette fermeture concerne un site où sont employés 1.250 salariés, précise Le Monde, daté de samedi, qui a révélé l'information.

Interrogée par Reuters, la direction du groupe de pneumatiques n'a pas confirmé cette information, renvoyant au CE du 31 janvier.

Mais les services du Premier ministre Jean-Marc Ayrault ont dit s'attendre à cette annonce. "Nous avons été informés du risque de fermeture prochaine du site", dit-on dans son entourage.

Marc Jonet, délégué CFE-CGC, a appelé François Hollande, qui avait apporté son soutien aux salariés de Goodyear pendant sa campagne présidentielle, à intervenir pour éviter la fermeture.

"Nous souhaitons qu'il garde la main et qu'il réussisse à convaincre les uns et les autres que seule la négociation peut aboutir à la sauvegarde du site", a-t-il dit sur i>TELE.

"Sinon, nous irons vers une situation de blocage, de tribunaux en tribunaux", a-t-il ajouté.

Selon Le Monde, une réunion s'est tenue mardi à Matignon sur le sujet.

Une offre de reprise du groupe américain Titan international, qui était subordonnée à la fermeture de l'activité pneus pour véhicules de tourisme, a échoué en septembre 2012, faute d'accord entre Goodyear et la CGT sur un plan de départs volontaires.   Suite...

 
GOODYEAR POURRAIT FERMER SON USINE D'AMIENS-NORD