Paris recommande à ses ressortissants d'éviter Benghazi

vendredi 25 janvier 2013 11h24
 

PARIS (Reuters) - La France a recommandé vendredi à ses ressortissants de s'abstenir temporairement de se rendre à Benghazi, capitale de la Cyrénaïque en Libye, en raison de "rumeurs" faisant état de menaces visant les nationaux des pays occidentaux.

Trois pays d'Europe de l'Ouest -Grande-Bretagne, Allemagne et Pays-Bas- ont invité jeudi leurs ressortissants à quitter Benghazi.

"En raison de la persistance des tensions sécuritaires liées à la situation régionale ainsi que des rumeurs faisant état de menaces visant les ressortissants des pays occidentaux, il convient de s'abstenir temporairement, dans toute la mesure du possible, de se rendre en Cyrénaïque", peut-on lire sur le site du ministère français des Affaires étrangères.

Le 11 septembre 2012, quatre Américains, dont l'ambassadeur des Etats-Unis en Libye, Christopher Stevens, ont été tués dans l'attaque du consulat à Benghazi durant une vague de violences dirigée contre les diplomates, les militaires et les policiers.

Yves Clarisse

 
A l'aéroport international de Benghazi, en Libye, jeudi. Au lendemain de la mise en garde lancée par l'Allemagne, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas, la France a à son tour recommandé vendredi à ses ressortissants de s'abstenir temporairement de se rendre dans la capitale de la Cyrénaïque en raison de "rumeurs" faisant état de menaces visant les nationaux des pays occidentaux. /Photo prise le 24 janvier 2013/REUTERS/Esam Al-Fetori