Le préfet de Corse aurait reçu des menaces de mort

mercredi 23 janvier 2013 07h20
 

PARIS (Reuters) - Le préfet de Corse, Patrick Strzoda, a reçu des menaces de mort "sérieuses" le 17 janvier dernier après avoir ordonné le démantèlement de plusieurs paillotes, rapporte mercredi Corse-Matin sur son site internet.

Le courrier anonyme assure qu'il "règlera son compte" au préfet s'il ne délaisse pas "les restaurants de plage", précise le quotidien qui ajoute qu'une enquête a été ouverte par le parquet d'Ajaccio et le dispositif de sécurité renforcé autour du représentant de l'Etat.

Les menaces ont été reçues deux jours après l'expiration du délai laissé par la justice à cinq paillotes occupant le domaine public pour démonter et remettre en état la plage.

Selon Corse-Matin, le courrier se réfère notamment à la mort du préfet Claude Erignac, assassiné à Ajaccio en février 1998.

Jean-Stéphane Brosse

 
Le préfet de Corse, Patrick Strzoda, a reçu des menaces de mort "sérieuses" le 17 janvier dernier après avoir ordonné le démantèlement de plusieurs paillotes, rapporte mercredi Corse-Matin sur son site internet. /Photo d'archives/REUTERS