Le Likoud en tête en Israël mais percée du centre gauche

mardi 22 janvier 2013 22h47
 

par Alistair Lyon

JERUSALEM (Reuters) - Le Likoud-Beitenou (droite) du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est en tête des législatives de mardi en Israël mais les formations de centre gauche réalisent une percée inattendue qui pourrait compliquer la formation de la prochaine coalition gouvernementale, selon les sondages réalisés à la sortie des urnes.

Trois enquêtes effectuées pour la télévision créditent le mouvement de Netanyahu de 31 des 120 sièges à la Knesset, soit onze de moins que dans l'Assemblée sortante.

"Selon les sondages de sortie des urnes, il est clair que les Israéliens ont décidé qu'ils souhaitaient me voir continuer à servir en tant que Premier ministre et former un gouvernement aussi ouvert que possible", a aussitôt écrit Netanyahu sur sa page Facebook.

La droite remporterait 61 ou 62 des 120 sièges de la Knesset, le centre gauche 58 ou 59.

Le nouveau parti centriste Yesh Atid ("Un Avenir existe"), de l'ancienne vedette de la télévision Yaïr Lapid, arriverait en deuxième position avec 18 ou 19 sièges, devant le Parti travailliste (gauche), avec 17 députés, et Bayit Yehudi ("Le Foyer juif") de Naftali Bennett à l'extrême droite, crédité de 12 élus. Hatnuah, de l'ancienne ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, aurait sept sièges.

Les électeurs israéliens se sont déplacés en nombre pour ces élections. Les bureaux de vote, qui avaient ouvert à 07h00 (05h00 GMT), ont fermé à 22h00 (20h00 GMT).

Deux heures avant la clôture du scrutin, la participation était de 63,7% des quelque 5,66 millions d'inscrits, quatre points de plus qu'à la même heure lors des précédentes législatives de 2009. La participation finale avait alors frôlé les 66%.

FORTE PARTICIPATION   Suite...

 
Partisans du Likoud réunis au siège du parti, à Tel Aviv. Selon les sondages réalisés à la sortie des urnes, le Likoud-Beitenou (droite) du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est en tête des législatives de ce mardi en Israël mais les formations de centre gauche réalisent une percée inattendue qui pourrait compliquer la formation de la prochaine coalition gouvernementale. /Photo prise le 22 janvier 2013/REUTERS/Baz Ratner