L'enquête ouverte contre Souad Merah classée sans suite

mardi 22 janvier 2013 17h10
 

PARIS (Reuters) - L'enquête préliminaire pour "apologie du terrorisme" ouverte à la mi-novembre par le parquet de Paris contre la soeur de Mohamed Merah a été classée sans suite, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

L'enquête avait été ouverte après la diffusion d'un reportage tourné en caméra cachée et diffusé par M6 dans lequel Souad Merah se disait "fière" de son frère Mohamed Merah, qui a tué sept personnes en mars 2012 en se réclamant d'Al Qaïda.

Les propos tenus par Souad Merah ne peuvent qu'être perçus que comme une apologie du terrorisme mais le critère de publicité fait défaut, a-t-on appris de source judiciaire. La jeune femme ayant été filmée à son insu, elle ne peut donc pas être poursuivie, a précisé cette source.

Dans le reportage diffusé par M6, Souad Merah expliquait avoir menti aux enquêteurs sur les voyages de l'auteur des tueries de Toulouse et Montauban, qui a été tué par les policiers du Raid lors d'un assaut lancé contre son logement.

"Je suis fière de mon frère, il a combattu jusqu'au bout (...) Je pense du bien d'(Oussama) Ben Laden, je l'ai dit aux flics, je peux te le dire à toi", disait-elle à son frère aîné Abdelghani, protagoniste de ce documentaire et qui critique la dérive religieuse d'une partie de sa famille.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

 
L'enquête préliminaire pour "apologie du terrorisme" ouverte à la mi-novembre par le parquet de Paris contre la soeur de Mohamed Merah a été classée sans suite. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé