Emploi: la Cour des comptes prône des aides mieux ciblées

mardi 22 janvier 2013 14h54
 

PARIS (Reuters) - La Cour des comptes dresse un diagnostic sévère des politiques françaises en faveur de l'emploi, jugeant dans un rapport publié mardi que le dispositif reste "largement inadapté à un contexte de chômage durablement élevé" et ne cible pas suffisamment ceux qui en ont le plus besoin.

Pour la Cour, la France a abordé la crise de 2008-2009 "avec des instruments de politique de l'emploi parfois obsolètes, dont l'efficacité s'est révélée décevante".

Elle en veut pour preuve que si l'activité a mieux résisté en France que dans la moyenne des pays de l'OCDE, "l'augmentation du chômage y a été plus marquée à partir de 2009 que chez plusieurs de ses voisins européens."

Cette situation tient selon elle à deux "spécificités françaises" : les employeurs se sont adaptés à la crise en diminuant les effectifs plutôt que le nombre d'heures travaillées, à l'inverse de ce qui s'est fait en Allemagne ; les plus précaires ont été les plus touchés, ce qui a accentué le "dualisme" du marché du travail entre salariés plus protégés et les autres.

L'accord sur une réforme du marché du travail conclu le 11 janvier par le patronat et trois syndicats répond en partie, par certaines de ses dispositions, aux préoccupations exprimées dans le rapport.

Mais le Premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, s'est refusé à le commenter, indiquant que le travail de l'institution était de juger sur pièces.

Il a fait valoir en outre que des engagements pris précédemment dans des accords similaires n'avaient pas été suivis d'effet à la hauteur des enjeux, comme celui de cibler davantage les aides à l'emploi sur les populations qui en ont le plus besoin.

Ce dernier objectif sous-tend une partie des 26 recommandations faites par le rapport, qui passe au crible des politiques - indemnisation du chômage, aides à l'insertion ou à la réinsertion, formation professionnelle des chômeurs - représentant plus de 50 milliards d'euros de dépenses par an.

PUBLICS PRIORITAIRES   Suite...

 
Dans un rapport publié mardi, la Cour des comptes dresse un diagnostic sévère des politiques en faveur de l'emploi. Elle estime que le dispositif reste "largement inadapté à un contexte de chômage durablement élevé" et ne cible pas suffisamment ceux qui en ont le plus besoin. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard