Trafic TER fortement réduit en PACA après une agression

mardi 22 janvier 2013 08h04
 

MARSEILLE (Reuters) - Le trafic TER reste très fortement perturbé mardi en région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) au lendemain de l'agression d'un contrôleur à Marseille, la deuxième en deux jours, a-t-on appris auprès de la direction régionale de la SNCF.

Un TER sur six en moyenne circule mardi en PACA et la SNCF ne prévoit pas d'amélioration dans la matinée.

"Les négociations doivent reprendre entre direction et syndicats. Le trafic des TGV et des grandes lignes est pour sa part proche de la normale", a dit à Reuters un porte-parole de la SNCF.

Les agents de la SNCF ont exercé leur droit de retrait après l'agression dont a été victime lundi un contrôleur qui venait de prendre son service en gare de Saint-Antoine, dans les quartiers nord de Marseille.

"La déshumanisation des gares, les compressions de personnels menées par la direction nationale et mises en œuvre par les directions régionales apportent une insécurité croissante pour les usagers comme pour le personnel", déclare le syndicat Sud-Rail qui réclame des "solutions pérennes et non de la poudre aux yeux" dans le domaine de la sécurité.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'agent de la SNCF a été frappé par plusieurs individus qui l'ont fait basculer du quai sur la voie après lui avoir arraché son téléphone portable.

Le 19 janvier, une contrôleuse de la SNCF avait également été agressée dans cette même gare de Saint-Antoine.

Jean-François Rosnoblet, Julien Ponthus, édité par Danielle Rouquié