A l'orée d'un second mandat, Barack Obama appelle à l'union

lundi 21 janvier 2013 23h07
 

par Matt Spetalnick et Anna Yukhananov

WASHINGTON (Reuters) - Barack Obama, lors de son discours d'investiture pour un second mandat lundi, a exhorté la classe politique à surmonter ses divisions et mis l'accent sur la prospérité nécessaire, à ses yeux, de la classe moyenne, les droits des homosexuels et la lutte contre le changement climatique.

"Nous ne pouvons nous méprendre en instituant l'absolutisme comme principe, en substituant le spectacle à la politique, ou en faisant de l'échange d'injures un débat raisonnable", a déclaré le président américain, réélu le 6 novembre face au républicain Mitt Romney, en inaugurant son dernier mandat de quatre ans à la Maison blanche.

"La sauvegarde de nos libertés individuelles passe par une action collective", a-t-il ajouté lors de la cérémonie d'investiture au Capitole de Washington, devant 700.000 spectateurs.

"Nous devons agir, sachant que notre œuvre sera imparfaite", a dit encore le président démocrate, loin du triomphalisme qui avait dominé son investiture en 2009, quand 1,8 million de personnes étaient venues assister au début officiel de son premier mandat.

Depuis, l'enthousiasme des partisans du premier président afro-américain de l'histoire des Etats-Unis a été tempéré par le niveau toujours élevé du chômage, la hausse régulière de la dette publique et le difficile retrait des troupes américaines d'Afghanistan.

Cette fois, Barack Obama, aujourd'hui âgé de 51 ans et dont les cheveux sont désormais grisonnants, a été investi dimanche en privé à la Maison blanche, avant de répéter lundi les 35 mots du serment présidentiel devant le président de la Cour suprême, John Roberts.

Depuis un siècle, la tradition veut que lorsque le 20 janvier tombe un dimanche, le président soit investi ce jour-là, puis participe à une nouvelle cérémonie le lendemain au Capitole.

"Obama! Obama!", a scandé lundi la foule, alors que le président prêtait serment pour la deuxième fois en 24 heures, quelques minutes après son vice-président Joe Biden.   Suite...

 
Barack Obama, lors de son discours d'investiture pour son second mandat, au Capîtole à Washington, a exhorté lundi la classe politique à surmonter ses divisions et mis l'accent sur la prospérité nécessaire, à ses yeux, de la classe moyenne américaine. /Photo prise le 21 janvier 2013/REUTERE/Jason Reed