Trente-sept otages étrangers tués dans le Sahara algérien

lundi 21 janvier 2013 18h18
 

par Lamine Chikhi

ALGER (Reuters) - Trente-sept étrangers sont morts dans la prise d'otages de la semaine dernière dans le complexe gazier de Tiguentourine, à In Amenas, au Sahara algérien, et sept autres sont portés manquants, a annoncé lundi le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal.

Vingt-neuf djihadistes ont été tués et trois ont été capturés vivants par l'armée algérienne, a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse à Alger.

Les islamistes à l'origine de la prise d'otages ont menacé de nouvelles attaques les pays soutenant l'intervention française au Mali.

L'occupation du complexe gazier a duré de mercredi matin à samedi après-midi, lorsque les forces spéciales algériennes, qui avaient repris jeudi la "base vie" du site, ont lancé l'assaut final contre le dernier groupe djihadiste retranché dans l'usine.

Le chef du gouvernement algérien a affirmé que l'attaque islamiste, qui avait été préparée il y a deux mois au Mali, avait été coordonnée par un Canadien, identifié seulement sous le nom de "Chedad".

Deux islamistes découverts morts à l'intérieur du complexe étaient de nationalité canadienne, avait-on appris auparavant de source proche des services de sécurité algériens.

A Ottawa, le ministère des Affaires étrangères tente de recueillir des informations à ce sujet mais n'a évoqué l'implication possible que d'un seul ressortissant canadien dans l'attaque.

COMMANDO VENU DE LIBYE   Suite...

 
Abdelmalek Sellal, le Premier ministre algérien, a déclaré lundi que trente-sept étrangers étaient morts dans la prise d'otages au complexe gazier du sud-est de l'Algérie et que sept autres étaient toujours portés manquants. /Photo prise le 21 janvier 2013/REUTERS