François Hollande à Tulle dans un moment "très difficile"

samedi 19 janvier 2013 17h19
 

par Elizabeth Pineau

TULLE (Reuters) - François Hollande a présenté samedi aux Corréziens des voeux emprunts de gravité dans une période "très difficile" marquée par l'intervention de l'armée française au Mali et le dénouement sanglant d'une prise d'otages en Algérie.

L'Afrique était en toile de fond de sa visite de quelques heures à Tulle, en Corrèze, où le chef de l'Etat a été maire et président du Conseil général avant d'accéder aux plus hautes fonctions.

"J'avais prévu de longue date de venir à cette cérémonie de voeux mais je n'imaginais pas qu'elle se tiendrait dans un contexte aussi lourd", a-t-il déclaré devant des milliers de Corréziens réunis dans une salle polyvalente qu'il avait inaugurée le matin même.

Le président a longuement évoqué la situation au Mali, où la France intervient militairement depuis le 11 janvier aux côtés de l'armée malienne pour repousser les islamistes, ainsi que la prise d'otages en cours dans le sud-est algérien.

"L'opération est encore en cours, on nous dit qu'elle est finie, je n'en connais pas l'évaluation précise", a-t-il dit. "Je sais que des otages sont morts, qu'ils ont été lâchement assassinés."

"S'il y avait besoin de justifier l'action contre le terrorisme nous aurions là, encore, un argument supplémentaire", a poursuivi François Hollande.

Selon l'agence de presse algérienne APS, les forces spéciales de l'armée algérienne ont lancé "l'assaut final" contre les djihadistes retranchés sur le site gazier de Tiguentourine, dans le sud-est de l'Algérie.

François Hollande a eu une pensée pour le Français tué lors de cette prise d'otages, Yann Desjeux, et dit qu'il recevrait dimanche à l'Elysée les familles des sept Français otages au Sahel, parfois depuis plus de deux ans.   Suite...

 
François Hollande et Valérie Trierweiler, à Tulle. Le président a présenté samedi aux Corréziens des voeux emprunts de gravité dans une période "très difficile" marquée par l'intervention de l'armée française au Mali et le dénouement sanglant d'une prise d'otages en Algérie. /Photo prise le 19 janvier 2013/REUTERS/Pierre Andrieu/Pool