Opération en cours en Algérie, des otages sont morts, dit Hollande

samedi 19 janvier 2013 16h12
 

TULLE (Reuters) - L'opération de libération des otages en Algérie est encore en cours et des otages sont morts, a déclaré samedi François Hollande.

Le président français a vu dans cette prise d'otages une justification supplémentaire à l'intervention militaire, qui durera selon lui "le temps nécessaire pour que le terrorisme soit vaincu dans cette partie là".

Sur le site gazier algérien, "l'opération est encore en cours, on nous dit qu'elle est finie, je n'en connais pas l'évaluation précise", a dit François Hollande lors d'un discours, à Tulle, en Corrèze.

"Je sais que des otages sont morts, qu'ils ont été lâchement assassinés", a-t-il poursuivi, sans plus de précisions.

"S'il y avait besoin de justifier l'action que nous engageons contre le terrorisme, nous aurions là, encore, un argument supplémentaire", a-t-il ajouté.

Les forces spéciales de l'armée algérienne ont lancé samedi "l'assaut final" contre les djihadistes retranchés sur le site gazier de Tiguentourine, dans le sud-est de l'Algérie, tuant onze militants islamistes, rapporte l'agence de presse algérienne APS. L'agence ajoute que sept otages étrangers ont été tués par leurs ravisseurs lors de ce dernier assaut.

Elizabeth Pineau, avec Jean-Baptiste Vey à Paris

 
Hélicoptère de l'armée algérienne survolant In Amenas, dans le sud-est de l'Algérie. L'opération de libération des otages dans le complexe gazier voisin de Tiguentourine est encore en cours et des otages sont morts, a déclaré François Hollande samedi lors d'un discours à Tulle, en Corrèze. /Photo prise le 19 janvier 2013/REUTERS/Louafi Larbi