Enquête de la justice française sur la prise d'otages en Algérie

vendredi 18 janvier 2013 12h03
 

PARIS (Reuters) - Le parquet de Paris a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête sur la prise d'otages, qui implique des ressortissants français, sur le site gazier d'In Amenas, en Algérie.

L'enquête a été ouverte pour "enlèvement suivi de mort en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs en vue de préparer un ou plusieurs crimes d'atteintes aux personnes", a précisé le parquet.

On restait sans nouvelles d'au moins 22 étrangers vendredi en Algérie après l'assaut des forces de sécurité contre le complexe gazier dans lequel des islamistes ont pris en otages plusieurs centaines de personnes.

Au moins 30 otages, parmi lesquels un Français, ont été tués jeudi, a déclaré à Reuters une source des services de sécurité algériens.

Au moins deux Français ont échappé aux djihadistes, a dit vendredi sur RTL le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, ajoutant que très peu de Français se trouvaient sur cette base.

Chine Labbé, édité par Sophie Louet

 
Vue du complexe gazier de Tiguentourine, près d'In Amenas, dans l'est de l'Algérie. Le parquet de Paris a ouvert une enquête sur la prise d'otages survenue sur ce site, qui implique des ressortissants français. /Photo d'archives/REUTERS/Kjetil Alsvik/Statoil