Trente otages tués lors de l'assaut en Algérie

vendredi 18 janvier 2013 07h21
 

par Lamine Chikhi

ALGER (Reuters) - Trente otages et au moins 11 islamistes ont été tués jeudi lors de l'assaut donné par les forces spéciales de l'armée algérienne sur le complexe gazier de Tigantourine dans l'est du pays, pour libérer plusieurs dizaines d'Algériens et d'étrangers retenus prisonniers, a-t-on appris auprès de la sécurité algérienne.

Selon cette source, huit Algériens, deux Japonais, deux Britanniques et un Français figurent parmi les otages tués. La nationalité des autres victimes dans les rangs des otages ainsi que de ceux qui se sont échappés restait inconnue jeudi soir.

D'après cette même source de la sécurité algérienne, onze djihadistes au moins, dont un ressortissant français, ont également trouvé la mort lors de l'opération.

Dans ce groupe figurent deux Algériens, dont le chef du commando djihadiste, Tahar ben Chened, décrit comme un éminent djihadiste au Sahara, de même que trois Egyptiens, deux Tunisiens, deux Libyens et un Malien.

Peu de détails ont été fournis sur cette opération, y compris aux pays dont sont originaires les otages qui, pour certains, n'ont pas cherché à dissimuler leur irritation.

Les gouvernements américain, norvégien, roumain et autrichien ont annoncé que leurs ressortissants figuraient parmi les otages.

L'opération a semble-t-il duré huit heures. Les ravisseurs avaient demandé à quitter le pays avec leurs otages, mais les autorités algériennes ont refusé, selon les déclarations du ministre de la Communication Mohamed Saïd à l'agence APS.

"Quand le groupe terroriste a insisté pour quitter le site, et emmener avec lui les otages étrangers dans les pays voisins, l'ordre a été émis aux unités spéciales d'attaquer la position où les terroristes étaient retranchés", a déclaré le ministre à l'agence, qui a indiqué que 600 employés algériens avaient été libérés.   Suite...

 
Trente otages, dont au moins sept ressortissants étrangers parmi lesquels un Français, ont été tués jeudi lors de l'assaut donné par les forces spéciales de l'armée algérienne contre le complexe gazier qu'avait attaqué le commando islamiste à Tiguentourine (photo), dans l'est du pays, a-t-on appris de source de la sécurité algérienne. D'après cette source, onze djihadistes au moins, dont un ressortissant français, ont également trouvé la mort lors de l'opération. /Photo d'archives/REUTERS/Google Earth/CNES/Spot