Nouvelles manifestations contre le plan social de Sanofi

jeudi 17 janvier 2013 18h38
 

PARIS (Reuters) - Plusieurs centaines de salariés de Sanofi ont de nouveau manifesté jeudi pour demander le retrait du plan de restructuration de la recherche annoncé par le laboratoire pharmaceutique il y a six mois.

L'entreprise, dont plusieurs grands médicaments ont été copiés, a indiqué que 914 postes seraient supprimés d'ici à 2015 dans le cadre de ce projet mais les syndicats parlent d'un impact de 1.600 à 2.400 postes.

Selon eux, 700 manifestants ont défilé à Paris alors que la police n'en a compté que 560. Sanofi emploie environ 28.000 personnes en France.

"Nous demandons le retrait du plan et une rencontre associant les syndicats, les pouvoirs publics et la direction mais celle-ci s'y oppose toujours", a commenté un porte-parole de Force Ouvrière à Paris.

Quelque 150 salariés de Sanofi se sont aussi rassemblés devant les bâtiments de Sanofi de Marcy-L'Etoile (Rhône) qui abritent le plus gros site de production de vaccins du groupe.

"Il est inacceptable de supprimer des emplois quand on réalise neuf milliards d'euros de bénéfice", a déclaré Cyril d'Andréa, délégué CGT de l'entreprise de Marcy-L'Etoile, où 629 postes sur 2.500 vont être supprimés.

Thierry Bodin (coordinateur de la CGT) affirme que "les salariés refusent de voir disparaître leur emploi et celui de leurs collègues sous-traitants (et) qu'à 10 jours du jugement devant la Cour d'appel de Paris, ils ont voulu se faire entendre de la direction, des élus de la Nation et du gouvernement".

Début novembre, le tribunal de Grande instance d'Evry (Essonne) avait rejeté la demande du comité central d'entreprise portant sur l'annulation du projet de réorganisation de la recherche du groupe pharmaceutique.

L'intersyndicale de Sanofi a fait appel de cette décision.

Noëlle Mennella et Catherine Lagrange, édité par Matthias Blamont