Des islamistes disent détenir 41 Occidentaux en Algérie

mercredi 16 janvier 2013 22h19
 

par Lamine Chikhi

ALGER (Reuters) - La "katiba des Moulathamine", un groupuscule issu d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), détient 41 Occidentaux de neuf à dix nationalités sur une exploitation gazière dans le sud-est de l'Algérie, rapportent mercredi deux médias régionaux en citant les islamistes.

L'opération armée sur ce site situé près de la localité d'In Amenas, non loin de la frontière libyenne, aurait fait au moins deux morts, un Britannique et un Algérien, selon l'agence de presse algérienne APS.

Une source algérienne a évoqué la mort d'un ressortissant français, mais cette information n'a pas été confirmée de source officielle, pas plus que la présence possible d'un ou plusieurs Français parmi les otages.

"Une prise d'otages a lieu en Algérie (...) avec un nombre de personnes retenues dont nous ne pouvons pas encore connaître l'exactitude, et de même pour les ressortissants français qui pourraient être concernés", a dit François Hollande lors de ses voeux aux parlementaires, assurant être en liaison permanente avec Alger.

Selon le gouvernement algérien, les assaillants sont dirigés par Mokhtar Belmokhtar, un vétéran d'Aqmi qui a fondé son propre groupe en décembre dernier. Ils seraient au nombre d'une vingtaine et ne seraient originaires ni du Mali, ni de Libye, "ni d'aucun autre état frontalier".

Une source gouvernementale française avait auparavant incriminé des activistes venus de Libye.

"Un groupe terroriste, fortement armé et utilisant trois véhicules, a lancé une attaque ce vendredi à 05h00 (05h00 GMT) contre une exploitation de la Sonatrach (la société pétrolière publique algérienne, ndlr) à Tigantourine, près d'In Amenas, à environ 100 km de la frontière algéro-libyenne", a déclaré le ministre algérien de l'Intérieur Daho Ould Kablia.

"Les autorités algériennes ne répondront pas aux demandes des terroristes et ne négocieront pas", a-t-il assuré à la télévision algérienne, cité par APS.   Suite...

 
Le site gazier d'In Amenas, dans l'est de l'Algérie. La katiba des Moulathamine, groupe lié à Al Qaïda, détient 41 Occidentaux de neuf à dix nationalités, dont sept Américains, sur cette exploitation pétrolière, selon l'agence de presse mauritanienne ANI qui cite un porte parole du mouvement. /Photo d'archives/REUTERS/Kjetil Alsvik/Statoil