Un mois après Newtown, Obama s'attaque aux armes à feu

mercredi 16 janvier 2013 21h02
 

par Jeff Mason et Matt Spetalnick

WASHINGTON (Reuters) - Barack Obama a proposé mercredi la réinstauration d'une interdiction des armes semi-automatiques et la vérification systématique des antécédents de tous les acheteurs d'armes à feu pour lutter contre les multiples fusillades qui ensanglantent régulièrement les Etats-Unis.

Ces propositions, formulées dans la foulée de la tuerie de Newtown, qui a coûté la vie à 26 personnes dont 20 enfants en décembre, risquent toutefois de se heurter à une vive hostilité de la part du puissant lobby des armes à feu et de ses relais au sein du Congrès.

Le président démocrate a présenté son programme devant un auditoire au sein duquel avaient pris place des enfants lui ayant écrit pour exprimer leurs craintes concernant les armes à feu et la sécurité dans les établissements scolaires.

"Si réduire la violence liée aux armes à feu est un défi compliqué, protéger nos enfants du danger ne devrait pas être un thème de division", a dit Barack Obama.

Son projet s'articule autour de plusieurs grandes propositions, qui nécessiteront l'accord du Congrès: rétablissement de l'interdiction des armes d'assaut en vigueur de 1994 à 2004, interdiction des chargeurs de plus de 10 cartouches, vérification renforcée des antécédents juridiques des acheteurs, notamment lors des foires de ventes d'armes, et une nouvelle loi fédérale sur le trafic d'armes.

Ce dernier point est particulièrement important aux yeux des maires des grandes villes, qui peinent à lutter contre l'afflux d'armes en provenance d'autres endroits du pays.

Barack Obama a également annoncé 23 mesures immédiates prises par décret, sans passer par la voie législative. Elles portent notamment sur un renforcement du système existant de contrôle des acheteurs ou encore sur le déploiement de personnel supplémentaire dans les établissements scolaires pour faire face aux situations d'urgence.

VIRULENTES CRITIQUES DE LA NRA   Suite...

 
Barack Obama aux côtés de son vice-président Joe Biden, à Washington. Le président américain a dévoilé un vaste plan visant à réduire les violences aux Etats-Unis dues aux armes à feu qui prévoit de vérifier les antécédents judiciaires de tous les candidats à l'acquisition de ces armes et d'interdire les armes d'assaut. /Photo prise le 16 janvier 2013/REUTERS/Larry Downing