CGT et FO veulent revenir sur la réforme du travail

lundi 14 janvier 2013 20h08
 

PARIS (Reuters) - La CGT et Force Ouvrière ont confirmé lundi leur refus de signer l'accord sur une réforme du marché du travail conclu par le patronat et trois syndicats et annoncé leur intention de mobiliser pour y faire échec.

Les bureaux confédéraux des deux syndicats ont entériné l'avis négatif rendu par leurs négociateurs sur cet accord dans lequel la CGT voit "une grave régression des droits sociaux des salariés" et FO un texte "profondément déséquilibré".

"Le projet d'accord inscrit le social comme variable d'ajustement d'une politique économique de rigueur tant au plan national qu'européen", a dit FO dans un communiqué.

La CFDT, la CFTC et la CFE-CGC devraient ratifier cet accord, conclu vendredi dernier, dont le gouvernement s'est engagé à transmettre "fidèlement" au Parlement les dispositions qui doivent faire un article de loi.

La CGT juge qu'"il serait inconcevable que la majorité parlementaire et le gouvernement (...) entérinent dans la loi les reculs sociaux dictés par le Medef". Elle presse les pouvoirs publics de "prendre en compte le rejet de cet accord par les syndicats représentant bien plus de salariés que les syndicats potentiellement signataires."

FO annonce aussi son intention d'intervenir auprès du gouvernement comme des élus "pour faire valoir ses positions."

"Le dossier n'est pas clos", déclare le syndicat.

Yann Le Guernigou, édité par Sophie Louet

 
La CGT et Force Ouvrière ont confirmé lundi leur refus de signer l'accord sur une réforme du marché du travail conclu par le patronat et trois syndicats et annoncé leur intention de mobiliser pour y faire échec. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Winning