Près de 50 accidents graves seraient liés à la pilule

lundi 14 janvier 2013 16h56
 

PARIS (Reuters) - Quarante-sept cas d'effets indésirables graves liés à la pilule contraceptive ont été recensés entre 1998 et 2012 sur un échantillon de population de 800.000 personnes, rapporte lundi Le Figaro.fr.

Sur ces 47 cas, trois seulement ont été déclarés aux autorités sanitaires, selon le quotidien qui cite une étude réalisée par un hôpital universitaire français dont les résultats auraient été transmis ce week-end à l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Contactée par Reuters, l'ANSM n'était pas en mesure de confirmer l'information dans l'immédiat.

Les pilules contraceptives, notamment celles de troisième et de quatrième générations, sont sous le feu des critiques depuis le dépôt d'une plainte mi-décembre d'une jeune femme imputant son accident vasculaire cérébral à la pilule.

Les pilules de dernière génération sont accusées de provoquer des risques accrus de troubles emboliques veineux en France où leur prescription est jugée excessive au regard des risques sanitaires qu'elles présentent.

L'ANSM a lancé le 2 janvier une concertation sur ces pilules et la ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé vendredi la saisine de l'Union européenne pour restreindre leur prescription.

Selon l'étude citée par Le Figaro, 47 cas d'embolie pulmonaire, de thrombose veineuse profonde ou encore d'accident vasculaire cérébral chez des femmes sous pilule ont été enregistrés sur un échantillon de population de 800.000 personnes entre 1998 et 2012. Sur ces 47 cas, deux personnes ont trouvé la mort.

A l'échelle de l'ensemble de la population française, ce taux correspond à 3.900 cas d'effets indésirables graves dont 165 décès de jeunes femmes âgées de 15 à 25 ans, indique Le Figaro. Au moins la moitié de ces cas serait directement attribuable à la pilule.

Marine Pennetier, édité par Sophie Louet

 
Quarante-sept cas d'effets indésirables graves liés à la pilule contraceptive ont été recensés entre 1998 et 2012 sur un échantillon de population de 800.000 personnes, rapporte lundi Le Figaro.fr. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard