FO estime que le dossier du travail n'est pas clos

lundi 14 janvier 2013 14h03
 

PARIS (Reuters) - Force Ouvrière a confirmé son refus de signer l'accord sur une réforme du marché du travail conclu vendredi par le patronat et trois syndicats et déclaré que "le dossier n'est pas clos".

Le bureau confédéral du syndicat, réuni lundi, a décidé "à l'unanimité" de ne pas signer cet accord qu'il juge "profondément déséquilibré" au détriment des salariés.

"Le projet d'accord inscrit le social comme variable d'ajustement d'une politique économique de rigueur tant au plan national qu'européen", dit FO dans un communiqué, ajoutant : "Nombre de dispositifs annoncés comme positifs pour les salariés sont partiels, aléatoires, d'application tardive ou pouvant déjà être contournés dans le cadre de ce projet."

S'agissant des nouvelles dispositions donnant plus de flexibilité aux employeurs, FO y voit "une remise en cause importante des droits des salariés".

La CFDT, la CFTC et la CFE-CGC devraient ratifier cet accord dont le gouvernement s'est engagé, malgré l'opposition de la CGT et de FO, à transmettre "fidèlement" au Parlement les dispositions qui doivent faire un article de loi.

FO ajoute qu'il entend intervenir auprès du gouvernement comme des élus "pour faire valoir ses positions."

"Le dossier n'est pas clos", dit-il.

Yann Le Guernigou, édité par Gilles Trequesser

 
Force Ouvrière a confirmé lundi son refus de signer l'accord sur une réforme du marché du travail conclu vendredi par le patronat et trois syndicats et déclaré que "le dossier n'est pas clos". /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier