Al Chabaab annonce la mort du second soldat français en Somalie

lundi 14 janvier 2013 11h41
 

MOGADISCIO (Reuters) - Les miliciens islamistes d'Al Chabaab ont annoncé lundi la mort du membre d'un commando de la DGSE blessé lors de la tentative de libération d'un otage français détenu en Somalie depuis trois ans et demi, dont le sort reste en revanche incertain.

Un soldat avait été tué pendant l'opération aéroportée menée par la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) dans la nuit de vendredi à samedi. Le second, blessé, était porté disparu.

"Le deuxième commando a succombé à ses blessures par balles. Nous allons montrer les corps des deux Français", a déclaré au téléphone à Reuters le porte-parole des opérations militaires d'Al Chabaab, Cheikh Abdiasis Abou Mousab.

Denis Allex, détenu depuis sa capture à Mogadiscio en juillet 2009, dans des "conditions inhumaines" selon la France, est toujours vivant et son sort n'a pas encore été fixé, a ajouté le porte-parole islamiste.

"Allex est vivant et en bonne santé", a dit Mousab.

A Paris, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a réaffirmé que "tout nous laisse à penser que l'otage a été assassiné et que l'autre soldat disparu a été tué".

"Et tout nous laisse à penser malheureusement aussi que les chabaab se préparent à organiser une mise en scène macabre et indigne", a-t-il ajouté.

Denis Allex a été enlevé avec un de ses collègues de la DGSE, Marc Aubrière, alors qu'il effectuait une mission officielle d'assistance auprès du gouvernement fédéral de transition. Marc Aubrière a pu s'échapper un mois plus tard.

Ailleurs en Afrique, la France s'est engagée militairement vendredi aux côtés de l'armée malienne pour enrayer la progression des islamistes qui tiennent le nord du pays, mais Paris souligne que les deux opérations sont dissociées.   Suite...