L'exfiltration de l'otage en Somalie a été décidée en décembre

dimanche 13 janvier 2013 11h13
 

PARIS (Reuters) - La date et l'heure de l'opération d'exfiltration de l'otage français en Somalie, qui a échoué samedi, ont été arrêtées il y a un mois, a indiqué dimanche le ministre français de la défense, Jean-Yves Le Drian.

Un commando de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) est intervenu samedi pour tenter de libérer Denis Allex, détenu en Somalie par les miliciens islamistes depuis 2009.

Deux soldats français sont vraisemblablement morts dans cette opération. Le sort de l'otage reste quant à lui incertain, les islamistes affirmant qu'il est encore vivant tandis que le ministre de la Défense juge que tout laisse à penser qu'il est mort.

L'opération "a été déclenchée lorsqu'on a su avec un maximum de certitude où se trouvait très précisément l'otage, il y a un mois", a déclaré dimanche Jean-Yves Le Drian dans le cadre de l'émission 'Le Grand Rendez-vous' en partenariat avec Europe 1, Le Parisien et i>télé.

Il y a eu un combat "très violent" entre miliciens d'Al Chabaab et forces françaises, a souligné le ministre.

Chine Labbé, édité par Jean-Philippe Lefief