Hollande confiant dans la réussite de l'opération au Mali

samedi 12 janvier 2013 22h03
 

PARIS (Reuters) - François Hollande a dit samedi sa "confiance" dans la réussite de l'opération engagée avec l'aide de la France contre les islamistes au Mali, qui a déjà permis selon lui de porter un "coup d'arrêt" à la progression de la rébellion.

Dans une déclaration à l'Elysée à l'issue d'un conseil de défense, le président a salué la mémoire du pilote d'hélicoptère français tué vendredi et évoqué "de lourdes pertes" dans le camp adverse.

"Grâce au courage de nos soldats, un coup d'arrêt a été porté et de lourdes pertes ont été infligées à nos adversaires", a-t-il déclaré. "Mais notre mission n'est pas achevée".

François Hollande a précisé que les moyens déployés par la France devaient être limités au soutien de l'intervention africaine au Mali.

"J'ai toute confiance dans l'efficacité de nos forces et dans la réussite dans la mission que nous accomplissons au nom de la communauté internationale", a-t-il assuré.

Baptisée "Serval", du nom d'un petit félin du désert, l'opération a été lancée vendredi par l'armée française en appui des forces maliennes. Au court de cette première mission, un pilote français a été mortellement blessé.

Des frappes aériennes françaises ont encore eu lieu "cette nuit et ce matin" contre des concentrations d'islamistes au Mali", a indiqué le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian samedi.

L'opération "Serval" consiste "à préparer le déploiement d'une force d'intervention africaine pour permettre au Mali de retrouver son intégrité territoriale" conformément aux résolutions du conseil de sécurité de l'Onu, a insisté François Hollande.

INCERTITUDES   Suite...

 
Soldats français quittant N'Djamena au Tchad pour rejoindre le Mali. François Hollande a dit samedi sa "confiance" dans la réussite de l'opération engagée avec l'aide de la France contre les islamistes au Mali, qui a déjà permis selon lui de porter un "coup d'arrêt" à la progression de la rébellion. /Capture d'écran du 12 janvier 2013/REUTERS/Établissement de communication et de production audiovisuelle de la défense (ECPAD) via Reuters Tv