La France passe à l'action armée au Mali

vendredi 11 janvier 2013 20h22
 

par Elizabeth Pineau et Julien Ponthus

PARIS (Reuters) - François Hollande a placé vendredi la France en première ligne au Mali en donnant le coup d'envoi d'une opération armée en réponse à une offensive "terroriste" dans ce pays d'Afrique dont "l'existence même" est selon lui menacée.

Dans une déclaration à l'Elysée, le président français, chef des armées, a annoncé qu'une opération militaire avait débuté dans l'après-midi avec le concours des forces françaises.

"J'ai (...), au nom de la France, répondu à la demande d'aide du président du Mali, appuyé par les pays africains de l'Ouest", a-t-il dit.

"Il y va de l'existence même de cet Etat ami, le Mali, de la sécurité de sa population et de celle également de nos ressortissants. Ils sont 6.000 là-bas".

"En conséquence, les forces armées françaises ont apporté cet après-midi leur soutien aux unités maliennes pour lutter contre ces éléments terroristes", a-t-il poursuivi, précisant que l'opération durerait "le temps nécessaire".

Le gouvernement malien a affirmé de son côté que la France, le Nigeria et le Sénégal, notamment, fournissaient sur le terrain une aide face aux rebelles islamistes.

Un porte-parole des forces aériennes nigérianes a précisé que son pays avait déployé des avions au Mali.

A la question de savoir si des éléments nigérians et sénégalais participaient à l'opération, le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a cependant répondu par la négative.   Suite...

 
François Hollande a annoncé que les forces armées françaises avaient apporté vendredi leur appui aux unités de l'armée malienne dans le cadre d'une intervention contre des "éléments terroristes". /Photo prise le 11 janvier 2013/REUTERS/Philippe Wojazer