La justice autorise Petroplus à prolonger son activité

vendredi 11 janvier 2013 12h35
 

ROUEN (Reuters) - La raffinerie Petroplus de Petit-Couronne a été autorisée vendredi par le tribunal de commerce de Rouen (Seine-Maritime) à poursuivre son activité jusqu'au 16 avril prochain, a-t-on appris de source syndicale.

En décembre, cette même juridiction avait fixé au 16 janvier une poursuite d'activité "dans le seul but de la mise en sécurité du site", selon la direction de PRPC (Petroplus raffinage Petit-Couronne).

La date limite du dépôt des offres d'éventuels repreneurs de l'usine, qui a déposé son bilan début 2012 et été placée en liquidation judiciaire en octobre, a été fixée au 5 février.

A ce jour, l¹intersyndicale du site, sur lequel sont employées 550 personnes, dit que les sociétés en lice pour le rachat de la raffinerie sont : Net Oil, APG (Alafandi Petroleum Group, LIA (Lybian Investment Autority, JABS Gulf Energy Ltd, Tadbir Energy Development Group (TEDG), Activapro AG et Terrae International SA.

Marc Parrad, édité par Gilles Trequesser

 
La raffinerie Petroplus de Petit-Couronne a été autorisée vendredi par le tribunal de commerce de Rouen (Seine-Maritime) à poursuivre son activité jusqu'au 16 avril prochain. La date limite du dépôt des offres d'éventuels repreneurs de l'usine, qui a déposé son bilan début 2012 et été placée en liquidation judiciaire en octobre, a été fixée au 5 février. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer