Trois activistes kurdes assassinées à Paris

jeudi 10 janvier 2013 19h03
 

PARIS (Reuters) - Les corps de trois activistes kurdes d'origine turque ont été retrouvés dans la nuit de mercredi à jeudi à Paris, des assassinats reliés par les responsables de la communauté à la relance du processus de paix entre Ankara et les Kurdes.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, qui s'est rendu jeudi dans l'enceinte du Centre d'information du Kurdistan où se sont déroulés les faits, a déclaré que les victimes avaient "sans doute été exécutées".

"Les brigades de l'anti-terrorisme et de l'anti-criminalité sont mobilisées pour faire toute la lumière sur cet acte tout à fait insupportable", a-t-il déclaré.

En visite près de Bordeaux, François Hollande a dénoncé l'assassinat "horrible" des trois femmes dont l'une était une connaissance du président de la République.

Quelque 200 Kurdes se sont rassemblés dans la matinée devant l'immeuble, scandant des slogans favorables au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et brandissant pour certains des drapeaux à l'effigie du dirigeant kurde Abdullah Öcalan emprisonné en Turquie.

"C'est un crime politique, il n'y a pas de doute", a déclaré Remzi Kartal, président du Congrès du peuple du Kurdistan.

"Öcalan et le gouvernement turc ont entamé un processus de paix, ils veulent dialoguer mais il y a des partis qui sont contre la résolution de la question kurde et veulent saborder le processus de paix", a-t-il ajouté via son interprète.

En visite au Sénégal, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a mis en garde contre toute spéculation.

"Il nous faut être patient et attendre que les autorités fassent la lumière sur cet incident. Il pourrait s'agir d'un règlement de compte interne (au sein du PKK) ou d'une provocation pour tenter de perturber nos efforts de bonne volonté pour avancer" dans le cadre du processus de paix", a-t-il déclaré, selon l'agence de presse Anatolie.   Suite...

 
Membres de la communauté kurde devant le Centre d'information du Kurdistan, à Paris, où les corps de trois activistes kurdes d'origine turque ont été retrouvés dans la nuit de mercredi à jeudi. Des responsables de la communauté relient ces assassinats à la relance du processus de paix entre Ankara et les Kurdes. /Photo prise le 10 janvier 2013/REUTERS/Christian Hartmann