Les Français hostiles au débat sur le mariage gay à l'école

jeudi 10 janvier 2013 07h59
 

PARIS (Reuters) - La majorité des Français sont hostiles à l'organisation de débats sur le mariage pour les couples de même sexe au sein des établissements scolaires, selon un sondage CSA pour BFM-TV publié jeudi.

Cinquante-quatre pour cent des personnes interrogées estiment que ce serait une "mauvaise chose" (29%) ou une "très mauvaise chose" (25%).

A l'inverse, 33% jugent que débattre sur ce sujet entre élèves et professeurs serait une "bonne chose". Treize pour cent ne se prononcent pas.

Le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe sera examiné à l'Assemblée nationale à partir du 29 janvier.

Le secrétaire général de l'enseignement catholique Eric de Labarre a envoyé en décembre une lettre à ses chefs d'établissements, leur rappelant l'opposition de l'Eglise au projet de "mariage pour tous" et suggérant la tenue de débats à ce sujet.

Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, a dénoncé cette démarche et exhorté les recteurs à "la plus grande vigilance" par rapport à ces établissements.

Une manifestation contre le projet de loi sur le "mariage pour tous" est prévue dimanche à Paris.

Le sondage CSA a été réalisé sur internet les 8 et 9 janvier auprès d'un échantillon national représentatif de 1.002 personnes résidant en France âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Marine Pennetier, édité par Henri-Pierre André

 
La majorité des Français sont hostiles à l'organisation de débats sur le mariage pour les couples de même sexe au sein des établissements scolaires, selon un sondage CSA. Cinquante-quatre pour cent des personnes interrogées estiment que ce serait une "mauvaise chose" (29%) ou une "très mauvaise chose" (25%), treize pour cent ne se prononcent pas. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau