Le PS renonce à l'amendement PMA, la question repoussée en mars

mercredi 9 janvier 2013 17h14
 

PARIS (Reuters) - Le groupe socialiste de l'Assemblée nationale a renoncé mercredi à déposer un amendement élargissant, dans le cadre du mariage homosexuel, l'assistance à la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes ayant un projet parental.

En lieu et place, un article sur la PMA sera introduit par le gouvernement dans le projet de loi sur la famille qui sera présenté en mars prochain, aux termes d'un accord conclu mardi avec le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

"La PMA mérite un débat en tant que tel, c'est pourquoi elle figurera dans le projet de loi famille", écrit le chef du gouvernement sur son compte Twitter.

Le projet de loi sur la famille sera présenté au mois de mars et une première lecture par l'Assemblée aura lieu avant l'été de façon à ce qu'il soit définitivement voté par le Parlement avant la fin de l'année, selon l'accord passé.

"Cette proposition - l'extension de la PMA - je ne souhaite pas la porter pour faire un coup mais pour qu'elle soit adoptée, qu'elle soit mise en oeuvre", a dit le président du groupe PS à l'Assemblée nationale, Bruno Le Roux.

"Et pour qu'elle soit mise en oeuvre, il faut qu'il y ait une majorité - nous l'aurons au moins à gauche - et il faut que le texte soit le mieux sécurisé juridiquement", a-t-il ajouté.

Ainsi, a-t-il expliqué, la PMA ne sera pas simplement réservée aux couples mariés, ce qui, a-t-il dit, introduisait une inégalité par rapport aux autres couples.

"Je me félicite qu'avec cette annonce du Premier ministre, qu'avec ce dialogue nourri, loyal avec le gouvernement, nous aboutissions à ce que dans un délai bref, dans le courant de l'année 2013, il puisse avoir satisfaction de cet engagement du groupe", a-t-il dit.

"TOUR DE PASSE-PASSE"   Suite...

 
Observation au microscope d'une fécondation in vitro. Le groupe socialiste de l'Assemblée a renoncé mardi à déposer un amendement élargissant, dans le cadre du mariage homosexuel, l'assistance à la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes ayant un projet parental. /Photo d'archives/REUTERS/Kacper Pempel