Un haut-fourneau ArcelorMittal va redémarrer à Dunkerque

mercredi 9 janvier 2013 11h16
 

PARIS (Reuters) - Le troisième haut-fourneau de l'usine ArcelorMittal de Dunkerque (Nord) redémarrera dans la semaine du 17 janvier pour répondre à "une légère augmentation" de la demande d'acier, a annoncé mercredi le groupe sidérurgique.

Ce redémarrage intervient après l'échec des pressions pour sauver les hauts-fourneaux du site ArcelorMittal de Florange (Moselle), un épisode lors duquel le gouvernement s'est divisé.

Avec ce haut-fourneau, qui était en arrêt de maintenance depuis le mois d'août, la production du site de Dunkerque passera de 6 millions de tonnes d'acier par an à 7 millions.

"La demande d'acier européenne reste largement inférieure aux niveaux d'avant crise", déclare le directeur d'ArcelorMittal Atlantique et Lorraine, Henri-Pierre Orsoni, dans un communiqué.

"Cependant, nous constatons une légère reprise technique au début de cette année. C'est la raison pour laquelle nous réagissons rapidement en redémarrant le haut-fourneau n°2 de Dunkerque afin de nous assurer de répondre aux besoins de nos clients", ajoute-t-il.

La reprise de la demande est liée à un phénomène de restockage de l'acier de la part des clients d'ArcelorMittal, liée à la faiblesse de leurs stocks, précise l'entreprise.

L'usine de Dunkerque emploie quelque 3.300 personnes.

Le site de Florange sera quant à lui partiellement fermé mais le groupe sidérurgique s'est engagé à ne pas licencier et à investir 180 millions d'euros sur le site durant cinq ans.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse