L'UMP prône l'alliance civile plutôt que le mariage homo

mardi 8 janvier 2013 17h51
 

PARIS (Reuters) - Les députés UMP proposent d'accorder aux homosexuels le droit de contracter une "alliance civile", une alternative au mariage prôné dans le projet de loi du gouvernement socialiste.

Christian Jacob, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, a annoncé mardi le dépôt d'un amendement en ce sens dans le cadre de l'examen du texte sur le mariage pour tous.

Il souligne l'attachement profond de ses députés "à l'institution du mariage, union d'un homme et d'une femme qui ont vocation à devenir père et mère et fonder une famille" et constate les "graves divisions" tant du gouvernement que de sa majorité sur l'adoption et la procréation médicalement assistée.

"Sur un sujet aussi essentiel, alors que les Français aspirent très majoritairement au consensus, le groupe UMP a décidé de proposer la création de l'alliance civile", dit-il.

Christian Jacob explique que ce statut serait ouvert aux couples homosexuels et "répondrait aux attentes majeures des partisans d'un contrat protecteur pour les homosexuels".

"La solennité d'une cérémonie devant un officier d'état civil en mairie, l'obligation de fidélité, d'assistance et de secours entre les alliés, la sécurité juridique lors de la dissolution avec la possibilité pour le juge d'attribuer une prestation compensatoire" en feraient partie, précise-t-il.

Christian Jacob précise que cet amendement sera déposé mardi soir et qu'il sera débattu le 16 janvier par la commission des Lois de l'Assemblée lors de l'examen du "projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe".

Ce projet de loi, qui sera examiné en séance publique par les députés à partir du 29 janvier, suscite de vives réactions à droite et au sein de l'Eglise catholique. Une manifestation aura lieu le 13 janvier contre cette réforme sociétale.

Le député UMP Laurent Wauquiez a annoncé dimanche son intention de déposer à l'Assemblée une motion afin d'obliger le chef de l'Etat à soumettre cette réforme à référendum.

La gauche étant majoritaire à l'Assemblée -et également au Sénat, le Front de gauche étant favorable au projet de loi- la motion référendaire n'a aucune chance d'être adoptée.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

 
Les députés UMP proposent d'accorder aux homosexuels le droit de contracter une "alliance civile", une alternative au mariage prôné dans le projet de loi du gouvernement socialiste. /Photo prise le 1er octobre 2012/REUTERS/Régis Duvignau