Enquête préliminaire sur le supposé compte suisse de Cahuzac

mardi 8 janvier 2013 20h42
 

par Thierry Lévêque

PARIS (Reuters) - Une enquête préliminaire de police visant à déterminer si le ministre du Budget Jérôme Cahuzac a ou non détenu un compte en Suisse afin de dissimuler des revenus au fisc a été ouverte par le parquet de Paris, a annoncé mardi le bureau du procureur.

Cette procédure est la conséquence des articles publiés depuis décembre dernier par le site d'information Mediapart lui imputant la détention de ce compte jusqu'en 2010, sur la foi d'un témoignage et d'un enregistrement sonore de ce qui est présenté comme la voix de Jérôme Cahuzac.

Selon ces accusations, le compte suisse ouvert à la banque UBS aurait été clôturé en 2010 et ses actifs auraient été transférés à Singapour.

Jérôme Cahuzac s'est félicité de la décision du parquet.

"Cette démarche permettra, comme il l'a toujours affirmé, de démontrer sa complète innocence des accusations absurdes dont il fait l'objet", peut-on lire dans un communiqué.

Le ministre délégué au Budget "a le soutien du président et du Premier ministre", a fait savoir l'entourage de François Hollande.

"Cette procédure permet à la justice de faire son travail, il n'y a pas d'éléments nouveaux qui amèneraient à changer la situation, il est membre du gouvernement par définition", a-t-on déclaré à Reuters.

Ancien chirurgien et ex-président de la commission des Finances de l'Assemblée, à l'époque des faits dans l'opposition, le ministre a toujours démenti toutes les allégations et nie être l'homme qui parle sur l'enregistrement.   Suite...

 
Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire visant à déterminer si le ministre du Budget Jérôme Cahuzac a ou non détenu un compte en Suisse afin de dissimuler des revenus au fisc. /Photo prise le 11 décembre 2012/REUTERS/Charles Platiau