Cinq auteurs présumés du viol de New Delhi au tribunal

lundi 7 janvier 2013 14h38
 

par Annie Banerji et Suchitra Mohanty

NEW DELHI (Reuters) - Cinq des six auteurs présumés du viol d'une étudiante indienne le 16 décembre dernier à New Delhi, à l'origine d'une vague d'indignation sans précédent dans le pays, ont été présentés lundi devant un tribunal de la capitale.

Les cinq hommes, ainsi qu'un mineur qui sera jugé séparément devant un tribunal pour enfants, sont accusés de viol, d'enlèvement et du meurtre de la jeune femme de 23 ans, décédée dans un hôpital de Singapour le 28 décembre des suites de l'agression.

Le viol collectif dans un bus de cette étudiante en kinésithérapie a ouvert un débat national sur les violences faites aux femmes en Inde, où un viol est signalé aux autorités toutes les vingt minutes en moyenne.

Un fourgon de police bleu a conduit les prévenus de la prison de Tihar jusqu'au tribunal du district de Saket, dans le sud de Delhi, pour une audience consacrée à la lecture de leur acte d'accusation et à la fixation d'une date pour leur procès.

En raison de la tension régnant dans la salle d'audience bondée, la présidente Namrita Aggarwal a décrété le huis clos et fait sortir le public et les médias. Des agents de police ont été postés aux portes du tribunal avant l'arrivée des accusés.

"Suite aux vives réactions qu'a provoqué cette affaire, la procédure y compris l'enquête et le procès doivent se tenir à huis clos," a déclaré la magistrate, avant d'ordonner que les personnes n'étant pas en lien avec l'affaire sortent de la salle. La prochaine audience aura lieu jeudi, a indiqué Namrita Aggarwal.

L'un des procureurs chargés du dossier, Rajiv Mohan, a réclamé la peine capitale étant donné la nature "atroce" du crime. "Les cinq accusés ne méritent pas moins que la peine capitale", a-t-il déclaré. Les proches de la victime ainsi qu'une bonne partie de l'opinion réclament également la mort pour les violeurs présumés.

Deux des prévenus ont déposé samedi une demande pour obtenir le statut d'informateur contre les autres accusés, en espérant une peine réduite, a indiqué Rajiv Mohan.   Suite...

 
Cinq des six auteurs présumés du viol d'une étudiante indienne le 16 décembre dernier à New Delhi ont été présentés lundi devant le tribunal du district de Saket, dans le sud de la capitale, pour une audience consacrée à la lecture de leur acte d'accusation et à la fixation d'une date pour leur procès. /Photo prise le 7 janvier 2012/REUTERS/Adnan Abidi